Articles for the Month of juin 2014

Enchantress (Valentine 2014), de Femme Fatale Cosmetics.

Bon dimanche à toutes et à tous !

Le soleil a disparu, et la pluie rafraîchit l’atmosphère, mais j’ai quelques photos ensoleillées en stock, et aujourd’hui, je vous présente un vernis qui a été un gros gros coup de coeur : Enchantress, de Femme Fatale Cosmetics. Une édition spéciale pour la Saint Valentin 2014.

Femme Fatale, c’est une marque australienne de cosmétiques indie, qui fait notamment des vernis à ongles. Présentés dans une petite boîte noire, le flacon est carré et les capuchons noirs. On trouve du pailleté, du thermochromique, du duochrome, mais surtout, surtout, des holographiques à tomber ! Franchement, je ne comprends pas pourquoi on ne s’arrache pas cette marque comme les Enchanted Polish. De même pour d’autres marques indies, comme Love Thy Polish ou Liquid Sky Lacquer, mais bon… D’un côté, je suis contente, car les prix restent abordables quand on en trouve de seconde main.

Vous pouvez trouver ces merveilles sur la boutique directement, ou sur d’autres boutiques en ligne. Moi, je les ai achetés en grande partie chez Mei Mei’s Signatures, (où vous trouverez le sublime Midnight Masquerade, une exclu de la boutique),  mais également chez Harlow & Co. Ils se trouvent sinon aussi chez Norway Nails (boutique fermée en ce moment, car la propriétaire est malade). En revanche, aucune boutique française ne propose la marque ! Je crois l’avoir vue très brièvement sur Le Doux Nuage à une époque, mais ce n’est plus le cas. Elle n’est pas vendue chez The Nailista Shop (Belgique) ni chez Polishinail Shop (Roumanie). Bref, avec Pshiiit et Anne qui se mettent aux marques indies, j’espère que ces précieux arriveront bientôt chez nous !

Pourquoi ne les ai-je pas achetés directement chez Femme Fatale Cosmetics ? Car l’envoi à l’international se fait uniquement par DHL, et qui dit transporteur spécifique, dit non seulement impossibilité d’échapper aux frais de douanes, mais également aux frais de dossier systématiques, qui vous coûtent bonbon. La seule commande faite sur la boutique était un réassort EP où j’ai réussi à avoir un petit précieux (Accross the Universe), qui m’est finalement revenu cher pour un prix boutique.

Mais laissons toutes ces considérations de côté, et venons-en à la beauté de ce jour : Enchantress. Vernis multichrome, qui oscille entre le bleu teal, le bleu et le violet. Une couleur profonde, magique : j’ai adoré le porter ! A l’application, deux couches pour une bonne opacité. Il se pose facilement. Le temps de séchage est correct. Et franchement, il en jette !

 

1 3 2 5 4 6 7

Le swatch est ancien, vu mes ongles courts (mi-mai), mais il rend tout de même pas mal. Au moment de l’enlever, je n’ai pas pu tout de suite. Alors pour le conserver un jour de plus, je l’ai agrémenté d’un petit nail art : un stamping réalisé avec une plaque Pueen et un vernis Kiko Mirror rose. C’était plutôt sympa !

8

Alors, qu’en pensez-vous ?

femme-fatale-sh (1)

6 heures avec MéloraPa, ou comment j’ai appris à faire des fleurs en résine.

Bonjour à toutes et à tous !

Comme promis, un petit article sur mon dimanche passé chez LM Cosmetic, où j’ai eu le plaisir de revoir ma Douce Yoko.

J’ai vu passer la newsletter de LM il y a quelques semaines, indiquant un week-end de folie : portes ouvertes le samedi après-midi, avec 20% de remise sur la boutique, et nail bar de Yoko, Tartofraises et MéloraPa ; dimanche, soit formation nail art avec Yoko et Tartofraises, soit formation résine 3D avec MéloraPa. 20 participantes pour le premier atelier, 6 participantes pour le second, mais pas la possibilité de faire les deux car ils se passaient en même temps. J’ai donc fait un choix très difficile : séduite par les décos 3D de Tartofraises, j’avais acheté il y a quelques mois des pinceaux, du monomère et de la poudre acrylique, mais n’avais pas encore tenté cette aventure de la résine. Les vidéos tuto n’étaient pas assez explicatives, notamment sur la gestion du liquide acrylique sur le pinceau. Il me fallait donc des conseils. La formation était ouverte à tous les niveaux. J’ai donc sacrifié l’apprentissage de nouveaux nail arts pour apprendre les bases de la déco résine. Petit coup de fil à Shirley. Réservation validée. J’espérais ne pas le regretter…

10392382_689405614463867_7920647754607774440_n

Arrivée pile à l’heure chez Alerom le 22 juin, j’ai été dirigée par Danièle à l’étage… Oui, à l’étage ! Cela faisait ma 6e formation chez LM Cosmetic, et jusqu’à dimanche, j’ignorais qu’il y avait des salles de formation à l’étage. Bref, j’ai pris les escaliers et suis arrivée dans une pièce où la table était dressée, et déjà 4 participantes autour : j’étais la dernière. Petite équipe, photographiée par MéloraPa elle-même :

10491213_594806010626519_9070681087629448325_n

Et là, cela n’a plus rigolé… Enfin, si, beaucoup ! :-) Mais nous avons été studieuses. Au départ, nous avons appris à faire des boules de résine : ni trop mouillées, ni trop sèches, avec quelques trucs et astuces. Nous avons appris à penser en volume, puisque c’est une décoration nail art à considérer en vue de face, mais également en vue latérale, pour que cela soit joli. Puis nous sommes passées à la réalisation du premier pétale sur notre feuille de plastique (cf photo du dessus). Pas facile : ça demande de l’entraînement.

10472239_10152883810139918_1352513311_n

Une fois le geste un peu maîtrisé, nous avons tenté la fleur complète sur capsule. C’est comme cela que j’ai, pour la première fois, utilisé le gel et la lampe à catalyser ! Oui, j’ai bien fait mumuse, avec les nouveaux gels LM aux couleurs flashy ! Bon, pour les fleurs à pétales, il me faut travailler l’envergure de mes pétales. Petite évolution, mais cela restait quand même un peu approximatif. Manque d’entraînement, mais également shoot au monomère : ce produit sent très fort et provoque vite une barre sur le front, une migraine, comme les lendemains de cuite au rhum… Pour m’entraîner, il faudra que j’attende que Maridamour ne soit pas à la maison : il ne supporte pas l’odeur du dissolvant, alors celle du liquide acrylique…

10487751_10152883882729918_626488443_n 10466691_10152883973084918_1775806165_n 10477078_10152884010454918_133209419_n

En revanche, la rose à plusieurs étages, cela a été beaucoup plus facile, alors qu’elle apparaît plus sophistiquée. Nous avons tenté en vitesse « la coque », que je n’ai pas vraiment réussie (sur la capsule grise).

10466851_10152884127484918_910914728_n

Pas le temps de faire le pétale aux deux pointes, car finalement, 6h incluant une petite pause déjeuner, et deux pauses « je me déshoote du monomère », cela file vite. Mais ce sera l’occasion d’une autre formation, car au final, j’ai été enthousiasmée par notre « Johnny Hallyday de l’onglerie » (dixit Alex), qui s’est révélée sympathique, pédagogue, spontanée, rigolote, prévenante… Un vrai plaisir d’apprendre à ses côtés ! Et en plus, je me suis rendue compte que nous avions une bonne amie en commun : Cilou. Bref, j’ai passé un merveilleux moment et d’ici là, j’ai de quoi réviser :

10472224_10152884115494918_1384725365_n

 Merci MéloraPa, merci LM Cosmetic !

Joyful Emerald, de Kiko.

Bonjour à toutes et à tous !

Je boucle cette revue Kiko Sun Show par le vert Joyful Emerald. Oui, je ne pouvais pas ne pas acheter le vernis vert de cette collection, et d’ailleurs, avec ses paillettes dorées, il m’avait fait de l’oeil sur le présentoir. C’est donc le petit dernier que je vous propose de découvrir.

Un vert clair, un peu métallisé du fait de la réflexion des paillettes qu’il contient, avec ses reflets dorés, et je suis assez contente de mes photos : elles sont plutôt fidèles à la réalité ! Franchement, je l’ai a-do-ré !

Côté technique, deux couches posées, mais là encore, il en aurait fallu trois. Temps de séchage rapide. Toujours 5,90 € le flacon. Et le résultat coupe le souffle ! Jugez-en pas vous même !

1

2

3

4

5

Je vous présenterai bientôt une autre collection : celle des vernis Beauté Design. Holidays. 5 précieux qui valent le détour !

 

KIKO_milano_logo_new_light_140604